Katas

Le kata est un enchaînement de techniques réalisées dans le vide simulant un combat réel.

Les mouvements exécutés dans les katas seuls peuvent ensuite être mis en applications avec un partenaire. Ces exercices sont appelés bunkaï.

Le but du kata est double :
– D’une part faire travailler des gestes, postures… dans des situations données, afin d’avoir un apprentissage « au calme » et plus appliqué que lors d’un combat.
– D’autre part de faire découvrir des principes fondamentaux des arts martiaux, comme la gestion des distances, l’attitude et la gestion de l’équilibre, la coordination des mouvements.

Le karaté Shotokan compte 29 katas principaux:

Katas Initiatiques :

Les kata Taikyoku sont, en karaté Shotokan, une série de kata pédagogiques simplifiés. Ils sont généralement enseignés aux jeunes enfants pour les initier à la pratique de cet exercice.

Taikyoku Shodan : (Voir les détails)

Ce kata est une version simplifiée de Heian Shodan élaboré par Yoshitaka Funakoshi, le fils de Maître Gichin Funakoshi. Il intègre un ensemble de techniques simples : Gedan Baraï et Chudan Oï Zuki en position Zen Kutsu Dachi. Le déplacement est sensiblement celui du Kata Heian Shodan.

Taikyoku Nidan : (Voir les détails)

On retrouve les mêmes techniques que dans Taïkyoku shodan, seul le niveau des Tsuki est différent puisque les attaques sont portées Jodan. Il s’agit là encore d’un Kata à but pédagogique. Le sens philosophique de ce Kata, comme celui des deux autres Taïkyoku peut être considéré comme le retour à la simplicité, à la spontanéité et au naturel.

Taikyoku Sandan : (Voir les détails)

Le dernier des katas Taïkyoku créés par Yoshitaka Funakoshi est construit suivant le même diagramme que Taïkyoku Shodan et Nidan.
La grande différence ici est l’apparition d’une nouvelle position : le kokutsu dachi. On exécute donc ici Chudan Uchi Uke en Kokutsu dachi suivi de Chudan Oï Zuki sur les lignes lattérales et gedan Baraï suivi de 3 fois Jodan Oï Zuki sur les axes centraux.

Katas Avancés :

Les kata Heian (« esprit paisible » en japonais) sont les cinq kata fondateurs du style Shotokan. Ces kata dits éducatifs comprennent la plupart des techniques de base.

Heïan Shodan (Paix et tranquillité) : (Voir les détails)

Heïan Shodan est le premier kata Heian, il reprend des mouvement de base tel que gedan-barai, oi-zuki, age-uke en position zenkutsu-dashi et shuto-uke en kokutsu-dashi.

Heïan Nidan (Paix et tranquillité) : (Voir les détails)

Heïan Nidan est le deuxième kata Heian, il reprend des mouvement tel que Yoko Geri, Mae Geri, Nukite. Kokutsu-dashi est une des position principale de ce kata.

Heïan Sandan (Paix et tranquillité) : (Voir les détails)

Heïan Sandan est le troisième kata Heian, il aborde la position kiba-dashi, les blocages ushi-uke, morote-uke, Empi-Uké, les attaques uraken, Fumikomi, Ushiro-Empi ,…

Heïan Yondan (Paix et tranquillité) : (Voir les détails)

Heïan Yodan est le quatrième kata Heian, il est caractérisé par une grande dynamique, il contient beaucoup de techniques de jambes (yoko-geri, mae-geri, hiza-geri) ainsi que des doubles blocages (Morote-Uke, kakiwake-uke).

Heïan Godan (Paix et tranquillité) : (Voir les détails)

Cinquième et dernier kata Heïan, Heïan Godan aborde de nombreuses nouvelles techniques et positions tel que kosa-dachi, renoji-dachi, mikazuki-geri. Il s’effectue à un rythme particulier avec une alternance de temps rapides et de temps plus lents.

Katas Supérieurs :

Tekki Shodan (Cavalier de fer) : (Voir les détails)

Tekki Shodan s’effectue entièrement en kiba-dachi, une autre de ses particularité est qu’il s’effectue sur un seul axe.

Bassaï Daï (Pénétrer la forteresse) : (Voir les détails)

Bassai dai est un kata puissant et dynamique. Ce kata comporte plus de techniques de défense que d’attaque. Il représente la transformation d’une situation de combat défavorable en situation favorable.

Kanku Daï (Regarder le ciel) : (Voir les détails)

Kanku dai est le plus long kata shotokan, il est aussi particulier par son début, les mains forment une ouverture en triangle vers le ciel le regard suivant cette ouverture.

Empi (Vol de l’hirondelle) : (Voir les détails)

Empi est un kata s’effectuant sur un tempo rapide, il est caractérisé par ses pivots, ses évolutions au ras du sol, des montées et de descentes du centre de gravité.

Jion (Du nom d’un temple boudhiste) : (Voir les détails)

Jion fait référence à un vieux temple, il provient certainement de chine la position de départ faire clairement référence à la boxe chinoise

Hangetsu (Demi lune) : (Voir les détails)

C est un kata en partie respiratoire, lors des déplacements, le pied décrivent un arc de cercle

Tekki Nidan (Cavalier de fer) : (Voir les détails)

Tekki Nidan est le deuxième kata Tekki, il s’effectue également entièrement en kiba-dachi et sur un seul axe.

Bassai Sho (Pénétrer la forteresse) : (Voir les détails)

Bassaisho est la version courte de bassai dai, il sont néanmoins très distincts.

Gankaku (Grue sur un rocher) : (Voir les détails)

Une des particularité de Gankaku est le fait de se tenir en équilibre sur une jambe à plusieurs reprise tel une grue.

Jiin (mour du Boudha) : (Voir les détails)

Jitte (Main de la pitié – 10 mains) : (Voir les détails)

Jitte est la représentation d’un combat contre 10 personnes.

Kanku Sho (Regarder le ciel) : (Voir les détails)

Kanku sho est la version courte de kanku dai. Ils sont néanmoins assez différents.

Meikyo (Polir le miroir) : (Voir les détails)

Meikyo est un des seuls kata réalisant des défenses contre un baton. Il possède également un saut particulier.

Niju Shiho (24 pas) : (Voir les détails)

Nijushiho est un kata au rythme particulier alternant passages rapides et passages lents.

Sochin (Force tranquille) : (Voir les détails)

Sochin est un kata particulier grace à la position fudo-dachi (position entre zenkutsu-dachi et kiba-dachi).

Tekki Sandan (Cavalier de fer) : (Voir les détails)

Tekki Sandan est le troisième et dernier kata Tekki, il s’effectue également entièrement en kiba-dachi et sur un seul axe.

Unsu (Main en nuage) : (Voir les détails)

Unsu est un condensé de plusieurs katas comme Bassai-dai, Kanku-dai, Jion, Empi,… C’est le seul kata dans lequel est effectué un mawashi-geri.

Chinte (Main secrète) : (Voir les détails)

Chinte est un kata ancien dans lequel on retrouve des techniques tel que nihon nukite (deux « piques » de la main ).

Gojushiho Dai (54 pas) : (Voir les détails)

Gojushiho sho et Gojushiho dai sont deux des plus longs katas du shotokan avec kanku dai, sho et dai dans ce cas ne fait référence qu’à l’amplitude des mouvements

Gojushiho Sho (54 pas) : (Voir les détails)

Gojushiho sho et Gojushiho dai sont deux des plus longs katas du shotokan avec kanku dai, sho et dai dans ce cas ne fait référence qu’à l’amplitude des mouvements

Wankan (Couronne du roi) : (Voir les détails)

Le plus court des katas du shotokan.

- © 2008 KSW - tous droits réservés - reproduction interdite - TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE ou TOTALE de textes ou photos est INTERDITE -

Retour en haut ↑